Otto Iz

  • Messagerie

    Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

  • Catégories

  • Pages

  • Articles récents

  • Mes albums récents

    • Album : Matin d'hiver
      <b>20141223_163830 R</b> <br />
    • Album : Il Nero
      <b>La trève A4 300dpi</b> <br />
    • Album : Sequences
      <b>A l affut HORIZ 3 H80 L179 160dpi pour blog</b> <br />
    • Album : Puissance
      <b>LC4 H80 L60 123dpi CORR pour blog</b> <br />
    • Album : Torsions
      <b>L Esquive H60 L70 300dpi pour blog</b> <br />
  • Archives

28 mars 2013

et sur moi

Publié par Otto Iz dans

Diplômée de l’école Nationale Supérieure du Paysage de Versailles, je mène de front mon activité d’architecte du paysage et ma recherche plastique. 

Mon travail sur les chevaux se situe à la frontière du photographique et du pictural, de la photographie et de la sculpture.

C’est avec une réelle fascination pour l’écriture des corps que je pratique le dessin et la sculpture. Par la gestuelle du trait, le fil que je tords ou la glaise que je pétris, je cherche à traduire les galbes, les tensions, à saisir l’énergie de l’instinct vital. Avec chevaux et nus pour motifs récurrents, j’explore la sensualité du cheval et l’animalité de la femme, aux courbes sciemment exacerbées.

De manière instinctive et non académique, je me suis emparée du média photographique et continue d’explorer, dans un contact au plus intime, presque peau contre peau, la tension, l’émotion mais aussi la puissance graphique du cheval en mouvement.

Retravailler les clichés fait partie de mon travail. Les formes et la lumière comme autant de matière picturale, de matière première à sculpter comme la glaise : juste forcer le trait, marquer les ombres, accentuer les galbes. Entre le près et le loin, entre chair et pierre, l’animal se transforme en autre chose et se fait roc.

La charge sensible et émotionnelle de mon travail a quelque chose d’universel. Elle renvoie à la brûlure existentielle de chacun, de bien avant les mots et témoigne de notre profonde -fut-elle équine-humanité.

 

Pourquoi ce blog plus spécifiquement dédié aux chevaux ? 

D ‘aussi loin que je me souvienne, le cheval me  » transporte ».
A 11 ans, pour la première fois sur un cheval.
Il me semblait voler…
Je n’oublierai jamais.

Depuis toujours le cheval me bouleverse.
Grâce et puissance mêlées. Corps athlétique toujours prêt à bondir, courbes rondes, que j’aime à dessiner, à sculpter, à caresser. Visage expressif, naseaux palpitants, tous sens en éveil… Indomptable, il faut savoir lui plaire.

En fait, souvent je me sens cheval…
Naseaux palpitants, je sens le vent, j’écoute, je scrute. Il paraît que parfois je souffle l’air de mon nez comme le cheval ronfle des naseaux. Que je hennis parfois quand je ris.

Il y a bientôt 6 ans je me suis faite une amie, une douce jument grise seule dans son pré en Berry. J’ai passé des heures à ses côtés. Juste lui tenir compagnie. Et je n’ai eu de cesse de la prendre en photo. Saisir ses expressions, ses postures, ses galbes, ses plis d’encolure si gracieux, la puissance qu’elle dégage quand elle se tend…

D’autres chevaux aussi, au hasard des rencontres, au gré de mes recherches.

Otto Iz, le 28 mars 2013

Et pour d’autres explorations moins équines, je vous invite à vous rendre sur mon site internet

http://ottoizfoto.wix.com/otto-iz

 

Laisser un commentaire

Mnsr95 |
Fluksion |
Takeparkzhq |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sacsvanessabruno
| e-Books Downloads Reviews
| Galeriagalleartist